Solutions écologiques pour nourrir le sol

Le sol se doit d’être enrichi régulièrement en utilisant des engrais organiques, vous respectez alors le processus naturel de renouvellement de la fertilité.

Les engrais utilisés en jardinage biologique sont des matières d’origine végétale (compost), animale (fumier) ou minérale (phosphate). Ils enrichissent le sol qui lui-même nourrit les plantes.

En automne ou au début de l’hiver, étalez en surface les éléments nutritifs et laissez travailler les vers de terre et les micro-organismes.
Ces fertilisants naturels allègent les terrains lourds et donnent plus de texture aux terres légères.

Apporter du fumier frais

N’enterrez pas le fumier frais, laissez-le en surface il a besoin d’air pour se décomposer.
Il contient de l’azote, de la potasse mais peu de phosphore qu’il s’agisse de fumier de cheval, de bovin ou de mouton.

Fabriquer son compost

Le compost est riche en azote et en phosphore, il est constitué de déchets variés.
Etalez-le d’octobre à décembre et attendez le printemps pour l’enfouir superficiellement, un mois avant les semis et les plantations.

READ  Cultiver un potager : Conseils et astuces

Epandre des cendres de bois

Déposez des cendres de bois en une fine pellicule puis mélangez-les immédiatement avec la première couche du sol à l’aide d’un râteau.
Ces cendres sont riches en calcium et en potassium mais aussi en phosphore et en magnésium.

L’automne est la meilleure saison pour s’occuper de la terre, trop souvent laissée à nue sans protection.
Mettez à profit ces quelques gestes simples, quelques soins à ne pas négliger que votre jardin vous rendra au centuple dès le retour du printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.